Le contrôle, on en parle ?

Sophrologie Hypnose Cagnes sur MerPas de commentaire

Vous êtes ici Accueil » Blog » Sophrologie Hypnose Cagnes sur Mer » Le contrôle, on en parle ?

Contrôle et lâcher-prise


Contrôle et lâcher-prise sont des attitudes comportementales dont on ne cesse de nous parler. Qui n’a pas lu un article nous vanter les mérites du lâcher prise sur le contrôle pour vivre mieux.
Et qui n’a pas une bonne copine qui aurait bien besoin d’être un peu moins perfectionniste et de cesser de gérer tout à la baguette.
Voyons un peu plus en détails si vous aussi, vous avez besoin de lâcher prise dans votre vie.

 

Le  contrôle


Vous échouez souvent ce que vous entreprenez ? Les choses ne se passent pas vraiment comme vous l’avez décidé, comme vous l’avez prévu, organisé ?

Vous recommencez sans fin tout ce que vous faites sans être jamais vraiment satisfait ?

l’anticipation devient votre priorité quotidienne et votre temps s’y voit dédié de plus en plus.
Vous doutez de plus en plus de vous, de vos décisions qui ne sont pas vraiment couronnées de succès.

Vos nuits sont courtes, hachées et fatigantes. La machine infernale de vos pensées et de vos doutes monopolise votre liberté de sommeil, sans égard pour votre fatigue et vos besoins de récupérer.

Vous donnez votre avis même sans qu’on vous le demande et vous vous faites insistant pour qu’on en tienne compte autant que possible.

 

Et encore


Vos pensées sont tournées vers le futur, ce qu’il faut faire, ce qu’il faudrait faire, ce qu’il est bon de faire, ce qu’il est juste de faire, ce qu’il est correct de faire et comment 

Et dans le même temps vous pouvez rejouer plusieurs fois dans votre tête le même scénario déjà vécu, sans jamais y trouver la satisfaction espérée.

Ce sont sur vos épaules que pèsent l’organisation et la planification des projets familiaux par exemple, sans que vous vous souveniez comment cela s’est installé. (Il faut reconnaître que ça a tellement l’air de vous faire plaisir que vos enfants, votre compagne ou votre chéri, tous, vous laisse gérer….)

Et il reste tellement de choses à prévoir que rien que d’y penser ça vous fatigue…

Egalement, seriez vous de ceux qui ajustent la posologie de leur traitement parce que.. c’est mieux ? (à moins que vous n’ayez fait médecine en cachette)

Et peut être de celles qui repassent derrière leur fille quand elle a fait son lit seule parce que ce n’est pas exactement comme vous le souhaitez ?

 

Les conséquences  du contrôle

Et alors le stress s’installe. Et ce n’est qu’ une des conséquences possibles.

La tristesse, les angoisses, la dépression parfois commencent à pointer le bout du nez. L’estime de soi est dans les chaussettes et la confiance en vous, en les autres, est mise à rude épreuve. Et vous le savez parce que c’est de plus en plus dur de se sentir serein et rassuré.

 

Des solutions

Un accompagnement comme je le propose avec la pratique de la sophrologie ou de l’hypnose, entraîne une prise de conscience des schémas répétitifs et polluants de contrôle qui jalonnent nos comportements.

Heureusement c’est cette prise de conscience de ce contrôle systématique de tout qui est le début du changement. Parce que quand on s’en aperçoit il devient alors plus simple de multiplier les prises de décisions qui consistent à lâcher-prise. 

Peut être que si les situations que j’évoque raisonnent en vous de plus en plus souvent. Egalement, évaluez le degré de souffrance, d’insatisfaction, de joie que vous ressentez parce que ce sont les curseurs de votre dépendance au contrôle. Et vous pouvez en tenir compte pour prendre conscience des changements qui s’imposent. 

Cela signifie qu’il est peut être temps de vous poser la question :
Contrôle et lâcher-prise : suis-je un contrôlant qui s’enlise ?

Nota bene : le lâcher prise n’est pas le contrôle du contrôle.

 

Le lâcher prise n’est pas un renoncement.
C’est faire autrement en apprenant à surfer sur la vague.
C’est laisser plus de place à la
liberté.

 

CONTACT

contact sophrodyn cagnes sur mer

À propos de l'auteur

Haut
%d blogueurs aiment cette page :