Les mots de Delphine et William

Voici le témoignage de Delphine et William
après 
5 séances de Sophrologie Dynamique.

Je suis très heureuse et très fière de les partager avec vous …

ils nous offrent avec leurs mots, leur sensibilité et leur finesse,
un aperçu de leurs raisons,  leurs attentes, leurs espoirs,

et ce que leur a permis et apporté
la pratique de la Sophrologie..

 

« Je me suis rendue chez Véronique sur les conseils d’une amie infirmière scolaire, à laquelle je m’étais confiée. Les difficultés de la vie, du rapport aux autres, de mon histoire personnelle… m’accablaient de stress. Je souffrais. J’avais l’impression de ne vivre que pour les autres et donc de perdre mon identité, de devenir un fantôme… Je constatais cependant que, si je ne pouvais influer sur mon environnement et sur les individus, je disposais quand même d’un moyen d’agir : celui d’agir sur moi-même. J’étais résolue à sauver mon âme et à mieux vivre ! J’ai donc pris rendez-vous par téléphone avec Véronique.
J’avoue que je n’ai pas voulu chercher une définition du mot « sophrologie » ; j’en avais entendu parler lors des séances de préparation à l’accouchement quand j’attendais mon fils, puis ma fille, mais j’avais choisi la préparation en piscine. J’ai donc tout découvert avec Véronique…
Dès la première séance, ce fut une révélation ! En effet, mise en confiance, j’ai appris à respirer, à prendre conscience que je suis « là », « ici et maintenant », à me détendre, à me faire confiance. Véronique m’a fait faire des exercices, m’a appris des techniques à réinvestir quotidiennement. Chaque séance hebdomadaire a constitué un palier dans ce cheminement que je perçois plus comme une progression que comme un changement de personnalité. J’ai trouvé en moi, par une réappropriation du corps et par un travail sur l’imaginaire, des moyens de réagir sereinement et positivement. Grâce à ce parcours, j’ai réussi à prendre les décisions qui étaient les bonnes pour moi, ce que je ne serais pas parvenue à mettre en place sans la sophrologie. Je peux également, grâce à tout ce que m’a appris Véronique, gérer mon stress, mes émotions, mes insomnies…
Me voilà apaisée et je revis : je le dois à Véronique et à la sophrologie, à laquelle nous devrions tous être initiés, pour apprendre à être heureux ! »

Delphine G.

 ~~

« Je me suis décidé à tenter l’expérience de la sophrologie pour plusieurs raisons.
Dans un contexte professionnel et familial très sollicitant, j’avais l’impression d’être déconnecté de moi-même, de ne plus avoir la main sur mon quotidien et de courir sans cesse sans possibilité de marquer une pause. Je me suis donc mis à la recherche d’un moyen me permettant de gérer la fatigue et le stress et de reprendre le dessus sur cette situation de vie qui m’échappait, sans savoir à priori que la sophrologie serait la bonne réponse.
Le deuxième motif était tout simplement la curiosité de découvrir la sophrologie, sans préjugé ni attente particulière mais juste pour expérimenté et me faire ma propre idée de cette pratique.
Au cours de 5 séances, j’ai découvert et expérimenté différents formes de respirations, auto-massages et exercices de visualisation. J’ai assez rapidement observé les bienfaits de la sophrologie : Calme, détente, silence intérieur, redynamisation. Je me sentais un peu plus connecté avec moi-même, mois fatigué, moins stressé et surtout je repartais plein d’énergie après chaque séance.
Traversant toujours une période de stress relativement soutenu, j’ai pris l’habitude de pratiquer les exercices de respirations au quotidien afin de réguler mes tensions et limiter les troubles sur ma santé. Je n’ai pu que constater avec surprise l’immense efficacité de la respiration. Les effets positifs sont nombreux et la simplicité de mise en œuvre enfantine. Je peux dire aujourd’hui que je sais respirer et je pense qu’il était temps d’apprendre.
J’ai pris également l’habitude de faire une séance hebdomadaire de 15-20 minutes principalement pour me ressourcer et reprendre le contact avec mon intériorité.
Dans un monde ou tout nous amène à l’extériorisation, ou chaque minute de notre attention est happé par l’actualité, les nouvelles technologies, les soucis du quotidien, les inquiétudes sur l’avenir,… Je retrouve par la pratique autonome de quelques exercices de sophrologie un peu de calme qui me permet d’être à l’écoute des messages de mon corps et de mon inconscient. Je pense également qu’il était temps d’apprendre à faire silence en moi pour les écouter.
Avec le recul, je me suis rendu compte qu’il y avait un dernier motif qui m’a amené à tenter l’expérience de la sophrologie, c’est la volonté de changements profonds dans ma vie. Bien que je n’attendais pas spécialement d’avancées dans ce domaine, la sophrologie m’a aidé à prendre contact avec mes aspirations intérieures et à les définir des projets de changements professionnels et personnels qui commencent à se concrétiser.
Sur un temps d’apprentissage relativement court (5 séances), la sophrologie m’a permis de rétablir un équilibre de vie et surtout de mener chaque fois que nécessaire des réflexions en pleine conscience qui me permettent d’agir vers plus de bien-être en cohérence avec moi-même.
Encore une fois merci pour votre accompagnement. »
 
William P.