Suis-je belle ? Suis-je beau ?

changement, émotions, intelligence, respiration, Sophrologie Hypnose Cagnes sur Mer, valeursLes commentaires sont fermés pour cet article.

Vous êtes ici Accueil » Blog » émotions » Suis-je belle ? Suis-je beau ?

La beauté : compagne de l’estime et de la confiance en soi

Suis-je belle ? suis-je beau ?
3 petits mots lourds. inquiétants. Responsables de la façon dont nous nous construisons émotionnellement au milieu de tous les standards officiels de beauté de la société, des magazines, de la télé.
Pourtant il y a de plus en plus de raisons qui nous poussent à nous inquiéter toujours davantage de notre image. Le poids, le bronzage, la taille, la mode, Justin. Lady.
Tellement de souffrances aussi à ne pas se trouver belle ou beau. Comme il faudrait. Comme les filles des magazines ou les garçons de la télé.

Sérieusement, levez vous, vous qui vous aimez tel que vous êtes.
Oups ? nous ne sommes pas nombreux.
Trop gros, trop petit, trop tordu, pas assez fin, pas assez souple.
Pas assez ou trop.
Avec certains organes qui ne rentrent pas dans le moule.
Le nez de Gainsbourg. Les cheveux de Yul. Le sourire d’Austin.
Toujours méchant, souvent injuste, régulièrement cruel avec nous mêmes.
tant de dégoût de soi, de haine parfois, d’indifférence aussi.
Tous ses complexes qui nous minent, à tort ou à raison.
Autant d’efforts pour entrer dans le moule, pour se fondre dans une soi-disant normalité faite de jugements, d’appréciations subjectives et de sentences irrémédiablement culpabilisantes.

Pourquoi se trouver belle ou beau ?

Se trouver moche n’empêche pas de vivre.
Alors pourquoi devrait-on se trouver belle ou beau ?
Parce que votre corps est d’une perfection inégalable.
Qu’il est capable de tant d’actions qu’on ne peut même les quantifier.
Et aussi on ne sait pas encore tout ce qu’il lui est possible de réaliser. Evidemment que c’est ça aussi la beauté.

Rire, pleurer, digérer, respirer, comprendre, courir, porter, caresser, réguler, organiser, produire, s’autoréparer, aimer, parler, penser, se lever, réfléchir, imaginer, désirer, reproduire, prévoir, donner, sourire, consoler, dormir, et je m’arrêterai là.

Mon smartphone a nettement moins de compétences que mon corps et pourtant lui je le trouve beau. Il est parfait, je le protège, j’en prends soin avec de jolies coques ajustées. Je veille à son énergie et je le caresse toute la journée.

Quelles injustices pour nos sens, nos perceptions, nos talents, nos facilités, nos compétences, nos intelligences.
Quelles offenses pour nos résistances, nos sublimations, nos forces, nos dons.
Quelle méchanceté pour notre véhicule, notre partenaire loué, prêté par la vie, indispensable aux expériences quotidiennes ?

Quand on sait que l’estime et la confiance en soi se nourrissent de ces appréciations, que serait-il bon de décider, de changer, de tenter ?

Il est temps de dire « stop » à tous ces mots, ces phrases que nous utilisons pour nous décrire et qui ne laissent pas même filtrer une once de bienveillance pour notre corps. Quelque soit notre apparence, apprenons à être plus juste. plus bienveillant, plus doux, plus tendre.
Les formes sont ce qu’elles sont en fonction de l’hérédité, la race ou du coiffeur. Tout un tas de trucs qu’on ne maîtrise pas.
Les capacités devraient nous guider pour tous les jugements. Ce serait plus juste.

De la même façon, une voiture est-elle jugée uniquement à sa couleur et pas aussi à ses performances ?
Faites pareil avec votre corps.
Trouvez vous belle et beau pour toutes les raisons dont je viens de parler et surtout pour toutes celles dont je n’ai pas parlé et que vous seul connaissez.

beauté estime de soi confiance

Dès demain je me regarde dans mon miroir et je me dis que je suis belle.
Dès demain je me regarde et tous les jours dans mon miroir je me dis que je suis beau.

Notre beauté enfin reconnue est une des compagnes essentielles de l’estime de soi et de la confiance dont nous avons besoin pour nous vivre mieux.
Et votre vie change.

À propos de l'auteur

Haut
%d blogueurs aiment cette page :