La télévision : Objet de pouvoir

Télévision et Pouvoir

Qui n’a pas cette manie récurrente : Allumer la télévision. Par habitude, par solitude, par curiosité ou encore par paresse. Toutes les raisons existent et sont bonnes pour justifier la présence de cet écran lisse et noir, dont l’esthétique se retravaille à chaque saison par des malins qui nous manipulent et créent tous nos besoins. Délicatement. Discrètement. À grands renforts de plaisirs imaginés…

Télévision et pouvoir 

Suivre une émission, écouter un reportage, nourrir l’habitude du feuilleton ou du jeu. Ajuster notre planning de vie pour le film du soir qui nous accompagne et qui meuble nos conversations et nos échanges. Au 2ème trimestre 2016, l’Observatoire de l’équipement audiovisuel des foyers confirme que le téléviseur reste de très loin l’écran le plus présent puisque 93,9 % des foyers en sont équipés. Imaginez l’impact sur nous, sur nos petits, nos grands, nos vieux. La télé nous formate, nous dit quoi penser et qui aimer, fais de nous des moutons, avec notre bénédiction. On peut même imaginer que s’il y avait eu la télévision en 1789 on aurait encore des rois au pouvoir…

Télévision magique 

Parce que chaque image sortie de cet objet pensant et parlant est magnifique de couleurs, de surprises, d’ailleurs inconnus dont on rêve. Qui nous semblent presque accessibles. Qui guident nos pensées, nos espoirs, nos croyances. Chaque jour à volonté, une expérience qui entretient le possible de toutes celles qu’on ne fera jamais et qui enrichit l’espoir.

Elle a ses fidèles et ses détracteurs. Elle est un piège et une belle compagnie. A la fois utile et manipulatrice. En même temps belle et mauvaise. D’un côté riche et de l’autre appauvrissante. Elle imagine tous nos besoins et se permet aussi de trouver les solutions pour les satisfaire. Une mine d’informations et de suggestions hypnotiques. Quitte à inventer nos besoins et leurs solutions. Et finir insidieusement par décider de nos besoins et de leurs solutions.

Vous êtes à la recherche d’une amoureuse ? sûr que comparées aux femmes que vous croiserez dans la rue aujourd’hui, celles de l’écran ont de quoi vous faire fondre. Elles ont des formes parfaites, des peaux lisses, des maquillages ravageurs, sont habillées dernier cri, cuisinent dans des appartements luxueux, conduisent des voitures de sport, ont des enfants charmants qui mangent des légumes, le portable qui crée l’impossible – si si –  le tout monté sur talons du matin au .. lendemain matin.. ha et j’oubliais.. elles sentent bon et courent sur l’eau d’un lac dans une robe en or…

réflexion personnelle 

Dites les filles, comment pouvons nous encore espérer que cette crème anti ride présentée par des gamines de 22 ans photoshopées à mort va gommer nos pattes d’oies et autre ride du lion ? Comment pouvons nous croire que nous allons maigrir en dormant ? Piloter un 3 mats en choisissant une autre banque ? Donner du sens aux vies de nos enfants en leur faisant manger une pâte à tartiner chocolatée ou rencontrer un homme exceptionnel en buvant un soda à la bouteille dont la recette nous troue le ventre ? Comment font ils pour nous rendre aussi idiotes ? De quel talent sont-il munis pour faire de nous des belles stupides ?

Oui la télévision nous prend pour des cons, et elle aurait tort de se gêner au regard des bénéfices financiers forts conséquents. Peut être parce que les femmes sans ride qui présentent la fameuse crème « machin+++jeunesseéternelleetbelleetjeunenaturellement » touchent une corde sensible en nous. Cette corde émotionnelle qui nous fait croire qu’on peut décider si oui ou non on veut avoir l’air d’une vieille femme ridée. Ben non hein ! Moi non plus je veux pas. Pourtant ce n’est pas une question de choix ; en l’occurrence  vieillir laisse des traces qu’on le veuille ou non.

Maintenant et normalement, quand on nous montre une minette de 18 ans, sans vergeture, sans un poil de ventre ni aucun bourrelet visible ou invisible, pour nous suggérer qu’on deviendra comme elle si on utilise la fameuse crème miracle, on devrait toutes réagir en criant au mensonge !  je le sais, vous le savez. Tout le monde le sait. Alors ?

Alors oui ça marche, elle se vend la crème… Et comme tout le monde (ou presque) on se badigeonne de tout un tas de trucs non identifiés voire dangereux, dont on nous dit que 100 % des 22 testeuses en a constaté l’efficacité indiscutable. Ca coûte de quoi nourrir un enfant pendant des semaines, mais même la culpabilité ne nous en empèche pas. 

Comment pensez vous pouvoir choisir ce qui est bon pour vous en regardant la télé ? et là je vais délibéremment choisir de ne pas vous parler des séries de téléréalité sinon je sens que mes propos ne seront plus .. raisonnables.

Peut-on lutter ?

Parce que l’homme -et la femme- sont ainsi faits qu’en voyant des choses totalement artificielles, préparées, construites, limites fausses et mensongères, ils vont y croire. Le cerveau ne fait pas la différence entre ce qu’il  voit et la réalité. Par conséquence on y croit du moment que ça touche à nos émotions. Du moment que nous sentons une réaction au fond de nous, dans notre corps, là où ça raisonne, là où on ne va pas souvent pour s’écouter vraiment.

Et la télé s’y plonge avec des résultats exceptionnels en terme de persuasion. Evidemment, l’homme et la femme sont ainsi faits qu’ils vont accepter ce qu’on leur met sous les yeux comme étant leur choix, leur volonté et se précipiter sur leur carte bleue pour se l’approprier. Car cette télé là lui dit aussi qu’il peut tout avoir. Et pas cher. Et tellement facilement. 

Non on ne peut pas lutter. Même en le sachant. C’est comme Ulysse. S’il entend le chant des sirènes rien ne pourra plus l’arrêter. Et la télé c’est notre chant des sirènes à tous.

C’est pour ça qu’Ulysse, c’est en amont qu’il décide de faire autrement. Il choisit de ne pas subir et de se faire attacher au mat du bateau. Il nous prouve par son attitude que nous sommes responsables de nos choix. Enfin j’aime à le penser.

Sinon tous ces choix que nous ne faisons pas consciemment seront faits pour nous. Par d’autres personnes qui n’ont pas les mêmes intérêts c’est sûr. Même s’ils font tout pour que nous le pensions.

Alors il y a urgence : nous sommes tous bien aussi malins qu’Ulysse. Faisons des choix qui soient les nôtres. Dont on aura décidé le début, le milieu et aussi la fin. Et assumons les conséquences. Ce sera toujours plus facile quoiqu’il en soit quand on saura que nous sommes à l’origine de ces décisions. Et nos réussites seront meilleures. Et nos échecs moins douloureux.

L’intérêt de la sophrologie 

Déjà pendant qu’on fait de la sophrologie, on n’est pas devant la télévision. C’est peut être un détail pour vous…

Petit à petit, grâce aussi à l’impact de la détente sur notre corps, on améliore la conscience que nous avons de nous-mêmes et de toutes nos fonctions vitales. 

Nos capacités cognitives comme l’attention, la concentration, l’analyse, la synthèse se développent de plus en plus avec la pratique régulière. C’est bien utile pour ajuster la véracité des informations que nous propose la télévision. Et conserver un regard objectif sur les idées reçues.

Nos états émotionnels et nos comportements sont plus équilibrés, plus en harmonie avec nos désirs profonds. Nous sommes bien plus satisfaits de nos choix et il est facile d’en prendre la responsabilité.

Pour redevenir l’acteur référent de ma vie et ne plus faire partie des figurants qui ne font que ce qu’on leur dit.

Parce que nous le valons bien plus que la télé ..