Sophrologie Hypnose et Cancer

Sophrologie Hypnose et Cancer

 

La demande d’accompagnement en Sophrologie dans le cadre du cancer est très forte et elle peut être de deux natures :

Soit c’est une démarche spontanée, le malade vient tout seul et veut se faire aider : il sera au départ volontaire, combatif.

Soit il viendra au travers d’une démarche conseillée, il est alors référé par son médecin.

Très souvent, il sera soit très en attente de « solutions miracles » ou à l’inverse, sceptique sur les solutions proposées. Ce dernier comportement est souvent lié au fait que la sophrologie est souvent proposée quand les effets secondaires du traitement sont importants ou que la personne a de la difficulté à supporter la maladie.

Le malade au fur et à mesure des traitements et de leurs effets secondaires, est souvent découragé. Epuisé, il refuse de croire que la sophrologie peut agir sur un bien être (croyances limitées à son état de santé et à la maladie)

Dans les premiers temps de l’accompagnement, il est donc possible d’entendre des demandes irréalistes comme vouloir guérir sans traitement allopathique ou observer une difficulté à lâcher priser et noter une absence d’entrainement sophrologique.

Ce dernier « sentiment de découragement » s’estompe généralement rapidement, dès que les premiers bienfaits de la méthode se font sentir (baisse des nausées, diminution de l’anxiété, regain d’énergie, apaisement, gestion des douleurs)

Les grands axes sur lesquels la Sophrologie travaille englobent divers protocoles dont celui relatif à « l’acceptation de la maladie » pour cela, accepter la maladie signifie entre autre, savoir « gérer ses émotions et rester déterminé » pour continuer à adhérer à l’observance thérapeutique.

Soin privilégié de support : la Sophrologie

La Sophrologie intervient en tant que soin de support (ne se substitue pas aux traitements en cours ou à un quelconque autre suivi)

Les soins de support ou traitements de confort ont pour vocation d’amener au malade du cancer une meilleure qualité de vie selon l’INCA : INSTITUT NATINONAL DU CANCER, ils se définissent comme l’ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes malades tout au long de la maladie, conjointement aux traitements oncologiques.

Largement abordés dans le dernier plan cancer 2014-2019 édité par le Ministère des Affaires Sociales et de la santé, la présentation des soins de support a été intégrée au processus du dispositif d’annonce de la maladie.

Les soins de support permettent une prise en charge globale et apportent une aide sur les plans psychologiques, physique et social et économique. Pour cela, ils tentent de diminuer les symptômes et les conséquences de la maladie et les effets secondaires des traitements

Ils peuvent être proposés pendant et après les traitements et s’adresse également aux proches du malade quand cela est nécessaire.

Depuis quelques années, les médecins proposent la sophrologie comme technique d’accompagnement possible dans le cadre de ces soins de support.

De nombreuses études démontrent en effet les effets bénéfiques de la relaxation et de la visualisation positive sur les effets indésirables de la chimiothérapie (nausées et vomissements), des symptômes psychologiques de la maladie (anxiété, dépression, colère, etc.) et le fonctionnement optimal du système immunitaire ont été démontrés.

L’efficacité de la Sophrologie et ses larges champs d’application permettent à la personne atteinte du cancer de redevenir actrice de « son mieux vivre les traitements » et d’améliorer sa qualité de vie dans les différentes périodes de la maladie.

Je me déplace à votre domicile dans la région

de Cagnes sur Mer pour vous accompagner

et vous permettre de faire face à toutes les émotions

et les douleurs du chemin de la maladie

grâce à la Sophrologie ou l’Hypnose.

 

Cliquez sur CONTACT

 

Retrouver la totalité de cet article sur therapeutesmagazine.com