Gestion du poids

sophrologie hypnose régime

 Sophrologie, Hypnose et Régime :

Ou quand le poids n’est pas seulement une question de calories

mais de « kilos émotionnels »

 

   La bonne synergie : Sophrologie + Hypnose + Régime   

 

Que ce soit juste 3 ou 15 kilos, quand nous décidons que nous devons les perdre, le régime alimentaire privatif – et on a le choix – est la solution la plus répandue. En effet, un apport contrôlé de calories, une meilleure hydratation associés à une activité physique par exemple permettent d’éliminer les kilos en trop. Souvent. La plupart du temps. Ou presque.

Voyons pourquoi la Sophrologie et l’Hypnose sont indispensables au régime alimentaire.

Juliette a, du plus loin de ses souvenirs, toujours rêvé et tenté d’avoir la silhouette des filles des magazines. Elle est gourmande et alterne avec une grande réussite la privation et l’abus de nourriture. Quand elle craque, le chocolat, la boite de gâteaux et le pot de glace s’enchaînent dans ses mains, dans sa bouche, sur ses cuisses, sur son ventre…

Juliette me raconte :

«  D’aussi loin que je me souvienne je n’ai jamais aimé ma silhouette. Je me trouvais trop grosse depuis un bon moment et j’ai décidé -une fois de plus- de perdre du poids. L’année dernière au printemps  j’ai décidé de commencer un régime. Donc j’ai modifié mes habitudes alimentaires pour me permettre d’envisager mes vacances à la plage plus sereinement. Je me suis concentrée pendant la journée pour gérer les envies, j’ai augmenté ma ration d’eau et de tisane,  j’ai fait un peu plus d’exercice en privilégiant la marche.  J’ai aussi dépensé des fortunes en soit-disant coupe-faim, aliments allégés, boissons amincissantes, crème et gels à badigeonner 2 fois par jour.. Et au début de tous ces efforts j’ai constaté avec plaisir que le nombre de kilos diminuaient sur la balance, que mon jean était moins serré. J’étais mieux dans ma tête, plus optimiste et plus joyeuse et beaucoup moins fatiguée. J’ai apprécié les modifications, j’ai reçu des compliments, c’était efficace et tellement gratifiant. l’élan était là ! »

Puis les jours passent, les privations et les efforts s’enchaînent et la perte de poids commencent à stagner. 

Là les questions envahissent Juliette :

« J’ai dû manger trop ? Oui sûrement… alors quoi ? Et quand ? de toutes façons c’est de ma faute j’ai abusé hier… constate-t-elle dépitée,  je vais diminuer encore un peu les quantités… »

« Le doute et la lassitude se sont installés petit à petit, nous raconte-t-elle. J’avais fait beaucoup d’efforts et je me sentais moins motivée.. Mais alors qu’est ce que je ne faisais pas correctement ?. Bien sur j’avais craqué à quelques reprises. Cela pouvait-il expliquer que je ne réussisse plus à perdre du poids  ? je me suis sentie déçue, avec des sentiments de fatalité et d’impuissance.. je n’avais plus que l’envie de dormir, m’enfermer chez moi et me consoler en m’offrant des plaisirs sucrés.. et puis quelques semaines plus tard la vie à la maison est devenue de plus en plus pénible avec mon chéri qui s’était fait licencié, et les petits plats et leur farandole de desserts ont retrouvé leur place dans mon quotidien…  l’été dernier on est allé en Isère.»


L’histoire de Juliette peut nous sembler bien familière…

Naturellement, nous redoublons d’efforts jusqu’à ce que le constat s’impose.  La perte de poids diminue ou elle est si légère ou pratiquement inexistante que c’en est démotivant… Tous ceux qui ont déjà fait un régime pour maigrir ou mincir se sont peut-être, à un moment ou un autre, retrouvés face à ce constat.

Comme Juliette qui constate l’inefficacité à long terme de ses réajustements alimentaires, de ses privations récurrentes, et l’effondrement de sa motivation,  les émotions nous assaillent de plus belle. Nous nous sentons démunis, inefficaces, en colère, incapables peut être. Et nous nous résignons plein d’amertume en nous jetant sur notre gourmandise préférée, subissant à nouveau un flot d’émotions négatives coupables …

et retour au début de cet article…

L’effet Yoyo trouve sa place dans notre vie en grande partie à cause de ces émotions qui nous envahissent selon les évènements du quotidien. Certains veulent maigrir toute l’année. Ils alternent les périodes de privation et d’abus sans jamais être totalement satisfait. Ils craquent quand les contrariétés se font plus présentes. La frustration qui s’en dégage est associée à tout un tas d’émotions et de sentiments polluants qui ne nous lâchent plus et qui neutralisent tous nos efforts. Et tant qu’on ne s’en « débarrasse » pas, on provoque cet effet.

Les raisons des comportements qui nous conduisent à vivre un excès de poids peuvent être mises à jour et comprises par la pratique de l’Hypnose et de la Sophrologie. Et toujours et encore grâce à ces pratiques, des comportements plus ajustés et plus efficaces à dire et être qui l’on est vraiment, s’installent dans notre quotidien.

Avec l’hypnose et la Sophrologie, nous apprenons à identifier les émotions qui accompagnent la façon dont nous nous nourrissons. Aussi à appréhender les besoins que nous comblons avec les aliments. On comprend qu’on peut confondre la nourriture réelle avec la nourriture affective par exemple. On apprend à faire autrement et à installer plus facilement de nouveaux comportements.

Enfin nous pouvons donner du sens à la façon de nous nourrir. Etre davantage en accord avec nous-mêmes. Une manière de nous respecter un peu plus. D’améliorer notre estime de soi, notre image.  D’ajuster nos choix. Etre plus en paix avec soi-même. Limiter la culpabilité. Trouver la reconnaissance. En raccourci,  plus de bonheur.

Et notre poids reflète enfin qui nous avons choisi d’être.

Juliette conclut :

 » Aujourd’hui, j’ai décidé de me donner toutes les chances de réussir. En faisant de l’Hypnose et de la Sophrologie j’ai identifié certains événements de ma vie, mis en lien des expériences et je suis en train de me redécouvrir. Je me  sens plus forte parce que je suis davantage consciente des choix que je fais. Les techniques apprises m’ont donné les moyens de gérer mes émotions autrement. Je suis en train de reprendre confiance en moi et je me sens .. vraiment plus équilibrée.. c’est tellement différent et nouveau pour moi ces sentiments…  

Cet été je vais sur la plage. »

Pour vous aussi c’est possible.

CONTACT

 

Un peu de lecture  😉

sophrologie hypnose et régimeRÉSUMÉ                                                                                                               

Nous aimons comme nous mangeons, et nos kilos superflus sont souvent en lien avec nos difficultés à aimer et à être aimé. Que s’est-il passé dans l’enfance et à adolescence pour que la nourriture soit devenue la consolation à tous les chagrins d’amour ? Rencontre, vie de couple, sexualité, divorce : chaque épreuve peut être l’occasion de se poser les bonnes questions.
Les régimes ne marchent pas parce qu’il ne prennent en compte que la dose de nourriture ingurgitée, sans se préoccuper des raisons qui nous poussent à manger au-delà de nos besoins, et donc à prendre du poids. Si les régimes sont des échecs, c’est tout simplement parce que l’on ne remonte pas à la source du problème.
Dr Stéphane Berger et Mme Bernadette Costa-Prades