Arrêter de fumer

 

L’hypnose, l’amie des fumeurs arrêter de fumer cagnes sur mer

Tout le monde en parle, tout le monde en rêve. Arrêter de fumer avec l’hypnose.

Dans cet article, je vais me servir de mon expérience d’ex fumeuse devenue non fumeuse pour vous convaincre qu’il est temps aussi pour vous d’arrêter de fumer. Qu’il est toujours temps. En effet, je connais bien le problème. Je connais par cœur toutes les peurs, les doutes, les évidences et les croyances. J’ai imaginé les futurs angoissants et douloureux. J’ai vécu toutes les suppositions, les attentes et les privations. Aussi j’ai partagé comme vous l’espoir de trouver une façon facile pour arrêter de m’empoisonner. Et j’ai vécu la déception de cet espoir vite balayé devant la dose de difficultés, d’efforts à fournir pour réussir.

Les choix

D’abord, et parce que généralement il faut choisir. Souvent c’est le tabac ou l’esthéticienne, la clope ou la coiffeuse, la sèche ou le shopping, pour nous les filles. Fatalement pour les garçons les choix sont un peu différents, quoique : le mégot ou la console, la cibiche ou le matériel de pèche, les cigarillos ou le shopping – ha ? aussi – Bref. Alors qu’on ne compte pratiquement jamais, ça coûte quand même une petite fortune. Ça réduit largement le budget  vacances, cinéma, resto, livres et autres loisirs. Mais on est pourtant bien incapable de dire de combien …  vous n’imaginez pas le nombres de  réponses évasives quand il s’agit de dire combien.

Les peurs

Ceci étant, en bonne fumeuse que j’étais, j’avoue que les choix que je ne faisais plus n’étaient pas très important comparé aux angoisses que pouvait me donner le simple fait de penser, juste quelques secondes, au moment terrible de la découverte du paquet vide… oui là je sais les fumeurs vont me comprendre. Le pire c’est le dimanche. Cet énorme nœud dans le ventre qui fait s’affoler les palpitations cardiaques comme si d’un coup je devais me lancer dans le vide sans parachute. L’esprit qui s’affole avec une pensée-solution tous les quarts de seconde.. acheter, cigarette, tabac, où ? fermé ? ouvert ?  voiture,  heure, monnaie, temps ???

arrêter de fumer cagnes sur mer

Moi la sophrologue qui vous expliquait comment gérer le stress. Le taux de cortisol qui monte en flèche et le déo « anti transpirant 24 h » qui dégouline sous les aisselles. J’avais une solution comme tous les fumeurs ont leurs techniques de protection. Personnellement j’achetais mes cigarettes par cartouche ce qui me permettait de prévoir. Et retour au paragraphe du dessus qui plombait allègrement mon compte en banque.

le poids

On en parle ou bien ? grossir.  Parce que je crois que cela faisait partie de mes plus grandes peurs de toutes celles qui m’empêchait d’arrêter de fumer. Dans un monde où la minceur est valorisée dans tous les médias au détriment de la normalité, j’étais comme tant de femmes et d’hommes. Mieux vaut mourir du tabac que de vivre avec des kilos en trop. De toutes façons il faut bien mourir de quelque chose.

le regard des autres

Bon je vous avoue que mes enfants, ma mère aussi, n’étaient pas du tout d’accord avec mes excuses pour ne pas arrêter de fumer. Ma mère et son regard désolé, prête aux enfers pour que je me prive de mon vice, à grands renforts de récits sur les horreurs de toutes les souffrances de tous ces gens morts du tabac. Et le regard désapprobateur, culpabilisant et condamnant de ma progéniture, affligée par ce qu’ils considéraient être de la faiblesse. Et à d’autres moments, pire encore leurs longues expirations lourdes de pitié.

Aujourd’hui leur fierté nourrit ma confiance. D’autant que maintenant je sais : déjà moins de risque pour ma santé, ensuite plus d’argent pour mes loisirs et pour finir attention !! roulements de tambour : toujours le même poids. Ma peau me dit merci, mes dents et mon haleine aussi. Pour l’ancienne assistante dentaire que je suis ce n’est pas anodin. Et sur ma page facebook on me dit que je suis rayonnante…

arrêter de fumer, cagnes sur merle manque

Bien sûr j’y pense encore. Arrêter de fumer ne m’a pas lobotomisé ni rendu amnésique et il m’arrive d’y penser. Quelquefois. Pourtant je ne ressens pas de manque. A mes futurs ex fumeurs je raconte la différence entre une pensée et une envie. Parce que c’est important, que c’est subtil et que nous confondons les deux bien trop facilement. C’est très différent ne serait-ce que par les moyens de lutter contre les pensées qui sont légions et indolores. Se mettre en action, n’importe quelle action…. et on pense rapidement à autre chose.

Je me souviens pas avoir manqué de cigarettes pendant mes 2 grossesses. Bizarrement, étonnamment, étrangement ?

Je sais aujourd’hui que j’étais coincée dans ma prison de tabac et je sais aussi qu’arrêter n’a pas été aussi difficile que je l’ai cru toutes ces années. Si j’osais je dirai même que ce fut curieusement facile. Mais si je le faisais je prendrais le risque que vous ne me croyiez pas.

Vous êtes prêts ?

Je vous souhaite juste la même chose. C’est pourquoi je propose de vous accompagner vers une nouvelle liberté, pour votre plaisir et le bonheur de tous ceux qui vous aiment, qui tiennent à vous.

 

l’hypnose est un moyen très efficace pour arrêter de fumer. Son taux de réussite est impressionnant par rapport à toutes les autres méthodes sur le marché du « acheter de la nicotine à coller  pour apprendre à vous passer de la nicotine ». Lorsque vous venez me voir, je vous explique comment c’est possible.

Pas de magie, pas d’effet de manche, juste de l’hypnose. Une coopération efficace entre conscient et inconscient avec votre part de travail. Parce que je ne fais rien à votre place, l’hypnose ne fait rien contre votre volonté non plus. Vous restez le maître de la situation. 

Et à chaque fois que je vous accompagne loin de la cigarette, je m’en éloigne aussi un peu plus. 

 

 contact

arrêter de fumer cagnes sur mer